#Formations, #Métacommunication, #Numérique, #Ressources Humaines

Quatorzième édition du MoodleMoot Francophone : Une édition 2018 « Oufti vîn diou » épouschtroumfante à Bruxelles !!!!

Visuel MOODLE 2018 crée par BOSS

Les moodleurs venus des quatre coins des pays francophones reconnaîtront le code du titre…..

C’est l’#Université Catholique de Louvain qui a chapeauté cette nouvelle édition, organisée d’une main de maître par les #moodleurs belges, tous bénévoles. Cette édition studieuse, conviviale, baignée de cette chaleur humaine et bienveillance toute moodeléenne, ne fut que bonheur et réconfort.

Amphithéâtres, ateliers, présentations, soirée de Gala Marché Saint Géry, MoodleMousse, Jeu découverte sur Bruxelles, Cérémonie de remise du titre de Docteur Honoris Causa à Martin Dougiamas (fondateur de la #plateforme Moodle), avaient été méticuleusement préparés.

Et désormais, la communauté des #moodleurs francophones se réunira une fois par an avec les moodleurs du reste du monde : prochain rendez-vous universel #MoodleMoot International 2019 à Barcelona.

De belles perspectives pour le #futur pédagogique avec l’union de ce fort potentiel humain !!!

Merci à toutes les personnes croisées pendant ces trois jours : #Nicolas Martignoni,  #Daniel Methot, #Jean Marc Alexandre, #Mathieu Domingo, #Julie Kopcinska, l’équipe de l’#Université de Paris 1 et celle de la « #Haute Alsace », de la #Haute Ecole de Lièges, à toute l’équipe organisatrice et j’en oublie.

Merci à #Boss et ses filles pour ce magnifique visuel de l’édition Moodle 2018 que vous pouvez voir au-dessus de cet article. Merci également aux nombreux partenaires qui ont participé à la réalisation 2018 : #CBlue, #Edunao, #Enovation, #Fédération Wallonie Bruxelles, #Fondation Louvain, #Fond Social Européen, #Panopto, #Visit.brussels.

Vraiment un grand coup de chapeau à la Belgique pour ce #MoodleMoot 2018 fantaschtroumfique… dans l’attente fébrile du résultat du fameux match France- Belgique ou Belgique-France.

L’année prochaine les #moodleurs porteront des chapeaux ronds, vive la Bretagne ! Rendez-vous à Rennes pour le #MoodleMoot 2019 début juillet !

Publicités
#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise : Conclusion.

 

_Pérenniser l'envie dans et de l'Entreprise#Chefs d’entreprise, #équipes dirigeantes vous êtes les éléments déclencheurs de cette #envie dans votre entreprise car elle est liée à votre intention et à la « politique » que vous souhaitez mettre en place.

Les modèles économiques se transforment et demandent une réactivité de tous les instants avec l’ère du #digital et le développement de l’#ubérisation. Pour être plus #agile, il devient essentiel de raccourcir la « chaîne de commandement »  et de transformer la #communication interne et externe de l’entreprise. La manière d’encadrer ses équipes est primordiale et fait réellement la différence pour la croissance et la performance.

L’entreprise ne peut être considérée sous un seul prisme mais être envisagée en 360 degrés et 3D. Les pistes que j’ai évoquées dans les 5 actions des articles précédents (#Métacommunication ; #Ressources Humaines) me semblent fondamentales et, selon le contexte, peuvent être adaptées pour en tirer la quintessence et #pérenniser l’envie dans l’entreprise.

#L’Entreprise est une aventure humaine. Faisons attention aux êtres humains qui la composent. La balle est dans votre camp …

#Formations, #Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 5 : La #formation.

La #formation… vaste débat …Je vais essayer d’être diplomate dans ce chapitre, ce qui est pour moi une gageure.

Un « décrassage » a été amorcé par la réforme du 14 mars 2014, alors que la formation n’avait pas été dépoussiérée depuis 1971… Puis 2015 … Et 2018, marque une nouvelle mutation du dinosaure. Survivra-t-il au changement climatique?

Une des missions de l’entreprise est de permettre à ses collaborateurs de se former.
Pourquoi se former ?
Se former pour #apprendre son métier.
Se former pour #augmenter ses compétences et s’améliorer.
Se former pour #acquérir la maîtrise de nouvelles technologies.
Se former pour #faire enfin ce que vous avez toujours rêvé de faire.
Se former pour #retrouver du travail.
Se former pour #prendre du recul.

En fait, il y a mille et une raison de se former. Je me rends compte que mon appétit pour la formation n’est pas forcément partagé.

Dans ce monde qui évolue à la vitesse de la lumière, l’entreprise a le devoir de la garder allumée (allez Rabat Joie , encore une obligation de plus !°) en ouvrant à ses collaborateurs l’accès à l’#agilité, à l’#employabilité, à l’#augmentation de compétences, à la #prise de recul.
Vous avez peut être déjà entendu : « La formation, c’est le terrain », « Pas besoin de formation, on n’apprend rien » « Si je forme cette personne, elle va partir » « Pas de temps pour la formation» etc…

Il y a aussi mille et une raison de ne pas se former ou de ne pas former. A qui la faute ? Comme dans un couple qui se sépare, chaque partenaire a une coresponsabilité.

La #formation est un moyen de #témoigner sa reconnaissance à un collaborateur, de le #faire grandir si il le souhaite, de le #fidéliser, d’#intégrer un nouveau membre, de #motiver, de #renforcer l’engagement, de #créer l’envie…
La #formation est aussi une clef pour sortir des microcosmes régulièrement fréquentés qui sclérosent l’ouverture d’esprit. Pour mémoire, en génétique, la cosanguinité est un facteur de dégénérescence et dans certains cas, augmente la morbidité. Alors vive les mélanges et la diversité de cultures, de milieux etc… car ces rencontres ou ces échanges génèrent des solutions extraordinaires. Chaque participant est une richesse pour les autres.

Question : « Quand êtes-vous sorti(e) pour la dernière fois de votre microcosme ? »
Certes, et je vous en parle en connaissance de cause, cette expérience n’est pas très confortable, car il arrive que vous soyez considéré(e) comme un paria, mais allez au delà… ce moment sera inéluctablement très formateur…

#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 4 : #La qualité managériale.

Je vais parler ici d’une entreprise qui est encore traditionnelle en France avec un dirigeant d’entreprise, et des personnes qui encadrent des équipes. Nous ne sommes pas encore à l’ère du Management 4.0, bien loin s’en faut.

Si je me remémore les temps anciens, alors que j’étais salariée, ceux à qui j’attribuerai la palme de la qualité managériale (sniff… une seule main suffit amplement pour les compter) avaient pour moi les qualités suivantes :
– la simplicité d’un échange d’#égal à égal (pas d’êtres supérieurs)
– l’#authenticité et la spontanéité
– La #chaleur humaine même si de prime abord certains pouvaient paraître un peu ours.
– l’#implication dans leur fonction parfois sous une couverture désinvolte
– la #confiance dans leurs équipes qui n’excluait pas le contrôle
– un certain sens de l’humour et une grande #empathie
– une #volonté de faire progresser
– la valeur du #travail bien fait, une #rigueur souple
– la justesse du #respect de l’Etre Humain

Leur personnalité instaurait un climat de #confiance, un #respect mutuel. Les règles du jeu était claires : pas de double sens, de coup pourri, ni de peau de banane. Il existait le #droit à l’erreur, le tout était de le dire et il vous apportait son soutien pour la réparer derechef.

En fait ces « nominés » avaient pour la plupart acquis les qualités « requises » au fur et à mesure de leur vie professionnelle, de manière empirique. Ne dit-on pas que la formation se fait sur le terrain ?
Et pourtant combien de managers n’ont obtenus aucune palme malgré cette expérience du quotidien? J’aime à croire que beaucoup ont « péchés par ignorance ». Ils se sont retrouvés étranglés par une fonction où ils se sentaient mal à l’aise. De là, le pire de leur personnalité s’est exprimé et ils sont devenus des bêtes féroces aussi mordantes qu’un chien attaché à une chaîne.
Croyez-vous que je pousse le bouchon un peu loin ? (non simplement jusqu’en Bourgogne, lieu d’écriture de cet article). Regardez autour de vous !

Les qualités d’un manager « nommé » pour la palme ne sont pas données à tous. Certes, chez certaines personnes elles sont innées, pourtant pour les autres, il est possible d’acquérir petit à petit les #fondamentaux du management. #Créer l’envie dans l’entreprise, c’est #créer l’envie de manager. Donnez l’envie aux managers de réaliser cette mission d’accompagnement de son ou ses équipes. En fait, on retrouve ici les notions évoquées dans les « épisodes précédents » : l’#intention du chef d’entreprise, une #communication interne bienveillante, la mise en place d’une #qualité de vie au travail à tous les niveaux.

#Faire évoluer un membre de son équipe et lui proposer un autre poste est important dans le cadre de la #reconnaissance de la qualité de son travail. Par contre, le faire évoluer vers un poste d’encadrement sans lui en donner les moyens est un cadeau empoisonné qui peut nuire à l’intéressé et à l’entreprise. #Créer l’envie dans l’entreprise c’est aussi mettre tout en œuvre pour la #réussite de ses membres dans leur poste pour un épanouissement maximal de la personne.

#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 3 : #Faire de l’Etre Humain un pilier fondamental.

Les articles L.412-1 et suivants du Code du Travail, énoncent une mission essentielle du #chef d’entreprise, tellement « essence ciel ! » qu’elle a été érigée comme obligation de résultat : ce dernier « doit » assurer la sécurité et protéger la santé mentale et physique de ses salariés.

C’est à dire qu’il « doit » veiller aux conséquences des #contraintes organisationnelles et psychologiques liées à son entreprise.

Cette responsabilité peut sembler parfois lourde à porter. Pourtant, les entreprises qui ont déjà mis en place le  #Document Unique des Risques Professionnels appelé familièrement  #DU (qui je n’ose vous le rappeler au risque d’être étiquetée Rabat-Joie, est une obligation légale pour les entreprises employant au moins un salarié) se sont appuyées sur ce support pour mettre en place les mesures adéquates et apporter les modifications correctives pour satisfaire à cette obligation.

En ce début d’année 2018, le #Ministère du Travail a fait paraître, chaque jour, un petit dessin humoristique pour relayer les points essentiels de veille sur la #prévention des risques psychosociaux.

Dans le cadre d’une #communication interne bienveillante de l’entreprise, et donc un minimum altruiste, n’est-il pas naturel de « veiller » à la #qualité de vie au travail de ses collaborateurs ? Etre attentif et vigilant quant à la reconnaissance apportée à chaque collaborateur, à la communication sur les changements, au sens de sa mission, à sa charge de travail, à la conciliation de sa vie professionnelle et privée, à l’autonomie qui lui est accordée, au soutien professionnel apporté, à la protection contre toute forme de violences internes et agressions externes, à son évolution professionnelle…

A date, je m’interroge sur le pourcentage réel des entreprises qui ont mis en place ce fameux « D.U » et pris les mesures opportunes. La prolifération d’exemples sur toutes les méthodes « Bien être » en entreprise fait penser que la France est réellement en avance ! Quelle chance ! (Humour…)

Enfin il est certain que l’#intention du chef d’entreprise est capitale pour instaurer et installer  une #qualité de vie au travail. Il est aussi important que cette action soit relayée par chaque collaborateur, qu’il ait une mission d’encadrement ou pas. En effet, chaque membre de l’entreprise a, pour moi, un devoir de #vigilance partagée. Grâce à une #communication interne transparente et sincère, il est possible de « dire les choses ». La diplomatie n’est pas donnée à tout le monde (j’en parle en connaissance de cause) et il est possible de faire progresser  l’entreprise en étant clair sur les problèmes existants… enfin si vous pensez que cela vaut le coup… sinon un conseil : prenez les jambes à votre cou !

Et puis, pour ceux qui ont encore quelques doutes sur l’importance de replacer l’Etre Humain au cœur de l’Entreprise…Les entreprises n’arrivent pas à recruter… que j’aime le dicton populaire : «  On n’attire pas les mouches avec du vinaigre ! ».

Evidemment, cet article est un #Plaidoyer pour l’Etre Humain dans l’Entreprise

(pub ! sourire). A bon entendeur salut !

#Formations, #Numérique, #Ressources Humaines

Quel est l’avenir du #Responsable de Formation?

La transformation par la formation.

Quel est l’avenir du #Responsable de Formation?

Ecoutez un enregistrement audio d’un débat très instructif animé par #Johan Michel, PDG SpeexxFrance et ses invités: #Stéphane Diebold, Président de l’#AFFEN et Vincent Maurin, #Elearning Academy Lead d’Arcelor Mittal.

Au XXI ème siècle, celui de l’apprenant, quelle est la définition de la fonction du Responsable Formation dans cette période de transition et son rôle dans les 10 ans à venir. Des perspectives nouvelles d’#appétence pour apprendre : #prendre plaisir à apprendre grâce à l’#évolution de la fonction du responsable, directeur de formation, vers un #polymorphisme inéluctable pour une #pédagogie individualisée.

Lien pour écouter le débat

#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 2 : #La Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) : #donner du sens au travail et cultiver la #motivation.

La #Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) = #donner du sens au travail +cultiver la #motivation.

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 2 : La Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) : donner du sens au travail et cultiver la motivation.

Avez-vous entendu parler de l’#Ikigaï ? Au Japon, ce mot se traduit par « la raison d’être ». C’est-à-dire « se réaliser en étant utile aux autres ».
Et bien la RSE est l’#Ikigaï de l’Entreprise qui va donner ou #redonner du sens au travail. Chaque membre de l’Entreprise est fier d’appartenir, de participer et de travailler à cette magnifique #aventure entrepreneuriale.
Les #valeurs éthiques de l’entreprise dans le cadre de ses activités et de ses décisions impactent positivement son environnement et la Société.
Ainsi toute l’équipe contribue, au quotidien, à l’amélioration ou à la conservation du patrimoine sociétal dans le respect des lois et normes en vigueur. Toutes les parties prenantes sont prises en considération et l’organisation de l’entreprise magnifie ainsi une #communication interne et externe bienveillante dont j’ai parlé précédemment. La stimulation est à son comble !

#Fondateur(s) de l’entreprise et #collaborateurs, posez-vous cette question : « Est-ce que j’aime ce que je fais et est-ce que mon activité professionnelle procure de la valeur aux autres personnes ?

Pour vous conforter, faites votre #Ikigaï personnel et vous découvrirez ce qui vous fait lever le matin. Un site pour vous y aider que j’ai trouvé sympathique : Humanosphère Ikigaï test

A bientôt…

#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 1 : La mise en place d’une #communication interne et externe bienveillante.

Bienveillance= Performance et croissance de l’entreprise et de ses membres.

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 1 : La mise en place d’une #communication interne et externe bienveillante.
Les écosystèmes évoluent à une rapidité fulgurante et les paradigmes changent. Les « millennials » n’ont pas les mêmes aspirations que les générations antérieures. Le contexte mondial économique et social fait voler en éclat des modèles qui ne sont plus adaptés aux aspirations actuelles.
N’en déplaise à certains, les modes organisationnels entrepreneuriaux traditionnels sont amenés à être remis à plat et être refondés avec l’avènement de ces nouveaux standards et ce, même pour des entreprises en mode dit « vertical » et hyper hiérarchisées.
Une #communication bienveillante est une force qui amène performance économique et sociale et ce quel que soit le type de l’entreprise. Mais qu’est-ce que la #bienveillance ????
Une congruence entre les valeurs annoncées par l’entreprise et ce qui s’y passe réellement, c’est à dire une corrélation entre ce qui est dit et fait. Je parle ici d’une #communication sincère et transparente, et ce sans jugement de valeur, afin que les êtres humains qui travaillent au sein de cette structure sachent ce qu’il en est et ne soit pas pris en traitre. Cette notion de bienveillance en étant transparente et sincère est pour moi un élément essentiel du #respect de l’être humain et de sa prise en considération. Ce type de communication amène au fur et à mesure de sa mise en place, la #confiance.
Une communication bienveillante nécessite de savoir dire oui, dire non, donner des explications, #reconnaître ses erreurs, agir pour ne pas laisser pourrir des situations délicates, avoir le courage de « mettre les mains dans le cambouis ».
Si une entreprise lambda met en avant des valeurs humaines (parce que c’est la mode) et qu’en fait l’être humain n’est qu’un numéro à qui on demande de travailler sans aucune reconnaissance, cette société va un moment donné avoir des soucis organisationnels internes qui auront une répercussion évidente en externe. Départs en cascade, absentéisme, difficultés de recrutement, seules les personnes qui n’auront pas d’autres choix resteront. Bien sûr, je doute que leur motivation et leur engagement soient au rendez-vous.
Pour moi la bienveillance va plus loin car elle inclut cette notion d’#altérité, d’#empathie, d’#écoute et de #prise de recul et je vais sans doute trop vite car je suis spontanément orientée action.
Malheureusement, quand je me base sur les constats que je fais en entreprise, la malveillance est encore bien présente.
Selon les modèles entrepreneuriaux, le #dirigeant de l’entreprise a un rôle fondamental dans la distillation de cette bienveillance par le biais de son #intention, son #exemplarité et la mise en place de cette communication auprès de tous les membres de l’entreprise. Ainsi, l’ « atmosphère » de l’entreprise va « s’imbiber » de cette façon d’être et chaque personne aura à cœur de participer de manière consciente et/ou inconsciente à ce phénomène. Cette #bienveillance va devenir ainsi une #coresponsabilité générale des membres de l’entreprise avec les conséquences intrinsèques que nous verrons au fil des semaines.
#Bienveillance = performance et croissance pour l’entreprise et ses membres.
La réussite de chaque personne est primordiale car elle tire la France vers le haut. Je parle de spirale ascendante.
Par contre, si vous êtes « jaloux de la réussite » d’une personne. Posez-vous la bonne question : « Quel besoin je n’assouvis pas dans la vie que je vis actuellement ? ».
Alors maintenant ACTION ! A bientôt…

Commentaires
#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication :Créer l’envie dans l’entreprise (Introduction)

#Dirigeants, #Responsables de ressources humaines, #manager d’équipes, vous êtes peut être confrontés aux problèmes récurrents du #management, de #fidélisation des personnes qui composent votre entreprise, votre structure;  et au #recrutement.

« L’Etre Humain… quel complexité » me disait encore hier un chef d’entreprise lors d’un échange téléphonique et de rajouter : « Je suis un excellent vendeur mais gérer des hommes, je ne sais pas faire, je ne sais pas si j’en suis capable ».

Compatissante, je le rassurais et nous avons convenu d’un rendez-vous pour examiner en détail sa situation.

Même si le contexte de chacun d’entre vous est différent, il existe pour moi des clés fondamentales pour que vous puissiez vous approprier de manière simple et efficace, l’essence du management pour créer l’envie dans l’entreprise.

Au fil des semaines, je partagerai avec vous ces clefs pour #créer l’envie dans l’entreprise.