#Métacommunication, #Ressources Humaines

#Métacommunication : #Créer l’envie dans l’entreprise. Action 4 : #La qualité managériale.

Je vais parler ici d’une entreprise qui est encore traditionnelle en France avec un dirigeant d’entreprise, et des personnes qui encadrent des équipes. Nous ne sommes pas encore à l’ère du Management 4.0, bien loin s’en faut.

Si je me remémore les temps anciens, alors que j’étais salariée, ceux à qui j’attribuerai la palme de la qualité managériale (sniff… une seule main suffit amplement pour les compter) avaient pour moi les qualités suivantes :
– la simplicité d’un échange d’#égal à égal (pas d’êtres supérieurs)
– l’#authenticité et la spontanéité
– La #chaleur humaine même si de prime abord certains pouvaient paraître un peu ours.
– l’#implication dans leur fonction parfois sous une couverture désinvolte
– la #confiance dans leurs équipes qui n’excluait pas le contrôle
– un certain sens de l’humour et une grande #empathie
– une #volonté de faire progresser
– la valeur du #travail bien fait, une #rigueur souple
– la justesse du #respect de l’Etre Humain

Leur personnalité instaurait un climat de #confiance, un #respect mutuel. Les règles du jeu était claires : pas de double sens, de coup pourri, ni de peau de banane. Il existait le #droit à l’erreur, le tout était de le dire et il vous apportait son soutien pour la réparer derechef.

En fait ces « nominés » avaient pour la plupart acquis les qualités « requises » au fur et à mesure de leur vie professionnelle, de manière empirique. Ne dit-on pas que la formation se fait sur le terrain ?
Et pourtant combien de managers n’ont obtenus aucune palme malgré cette expérience du quotidien? J’aime à croire que beaucoup ont « péchés par ignorance ». Ils se sont retrouvés étranglés par une fonction où ils se sentaient mal à l’aise. De là, le pire de leur personnalité s’est exprimé et ils sont devenus des bêtes féroces aussi mordantes qu’un chien attaché à une chaîne.
Croyez-vous que je pousse le bouchon un peu loin ? (non simplement jusqu’en Bourgogne, lieu d’écriture de cet article). Regardez autour de vous !

Les qualités d’un manager « nommé » pour la palme ne sont pas données à tous. Certes, chez certaines personnes elles sont innées, pourtant pour les autres, il est possible d’acquérir petit à petit les #fondamentaux du management. #Créer l’envie dans l’entreprise, c’est #créer l’envie de manager. Donnez l’envie aux managers de réaliser cette mission d’accompagnement de son ou ses équipes. En fait, on retrouve ici les notions évoquées dans les « épisodes précédents » : l’#intention du chef d’entreprise, une #communication interne bienveillante, la mise en place d’une #qualité de vie au travail à tous les niveaux.

#Faire évoluer un membre de son équipe et lui proposer un autre poste est important dans le cadre de la #reconnaissance de la qualité de son travail. Par contre, le faire évoluer vers un poste d’encadrement sans lui en donner les moyens est un cadeau empoisonné qui peut nuire à l’intéressé et à l’entreprise. #Créer l’envie dans l’entreprise c’est aussi mettre tout en œuvre pour la #réussite de ses membres dans leur poste pour un épanouissement maximal de la personne.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s